• Gods Will Be Watching

    Ce soir, je vous propose de participer à une expérience. Le genre qui peut vous faire regretter amèrement chaque décision que vous avez prise. Un jeu où chacun de vos choix a des conséquences plus ou moins prévues, j'ai nommé: Gods Will Be Watching (ambiance dramatique *ta ta tooooooooooooooooooooooooooooooo*)

    God's will be watching us

     

    Alors Gods Will Be Watching, qu'est-ce que c'est ? Il s'agit d'un jeu indépendant, un point & click via navigateur dans le style retro où vous devez maintenir en vie (et croyez-moi, le mot "maintenir" est bien choisi) un groupe de sept personnes. Tout ce petit monde se retrouve coincé sur une planète glacée durant 40 jours, confronté à un virus qui fera un peu plus que de leur donner la fièvre. Bref, bienvenue chez vous, c'est pas Djerba La Douce, et çà sent sérieusement le sapin...

    En effet, pendant ce laps de temps, tout en vous attelant à réparer une radio qui sera votre seul billet de retour à la civilisation, vous ne devrez pas négliger le moral de votre cour des miracles, sans cela ils pourraient tenter de se suicider, voire de s'entretuer...

    Pour palier à çà, vous devez vous enquérir de leurs états d'âme en leur parlant ou en organisant des thérapies avec la psychiatre du groupe, vous devrez aussi veiller à maintenir votre stock de nourriture à un niveau optimal en envoyant le soldat ou le chien chasser. Le docteur de son côté vous permettra de préparer des remèdes au cas où l'un d'entre vous se retrouvait infecté. Je ne vais pas non plus vous dévoiler toutes les mécaniques du jeu, si ce n'est la principale: vous n'avez droit qu'à 5 actions par jour, sachant que "parler" compte comme une action, je vous laisse à vos diagrammes...

    Question graphismes, l'image parle d'elle-même, c'est carré et çà bave, les animations sont sommaires: les nostalgiques aimeront. Par contre, le jeu aurait mérité d'autres décors que le tableau du feu de camp.

    La bande-son quant à elle, est minimaliste...et c'est très bien comme çà ! Elle arrive à suscitter un sentiment d'isolement et de mélancolie qui colle parfaitement à l'ambiance du coup.

     

    Alors oui, le jeu a été développé très vite, trop vite (48h selon la rumeur...). De ce fait, les dialogues sont quelque peu redondants et cela peut nuire à l'immersion. Mais à côté de çà, si vous aimez les jeux de gestion et de survie, qui mise sur le fond et l'ambiance plutôt que sur la forme (qui a hurlé "Oregon Trail" en pleurant ?), vous vous devez d'essayez cette petite perle.

    Comment ? Mais en cliquant ici pardi !

    « Mortal Kombat3- Glitch fest [TAS] I Wanna be the Guy! [die and retry] »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :